Posté le : 2019-11-07

Bilan de fin de saison et calendrier de fin d’année

La saison 2019 s’est achevée fin octobre sur une belle récolte, favorisée par la pluie généreuse du mois de juin et malgré un constat une fois de plus inquiétant en ce qui concerne la santé des abeilles. Si j’ai pu échapper aux sécheresses qui ont ruiné largement les récoltes de miel en France, la situation sanitaire des ruches est en effet de nouveau délicate : l’hiver s’était terminé sur un bilan extrêmement encourageant mais une fois de plus les mortalités se sont accumulées tout au long de la saison, causées dans la majorité des cas par des problématiques de fécondation et de stérilité des reines et/ou des mâles.

Les pathologies typiques de l’abeille et la prédation des frelons asiatiques, si elles sont bien présentes et agissent comme facteurs aggravants, restent cependant marginales dans ce tableau des pertes. Plus de 150 colonies devront donc être reconstituées l’an prochain.

 

Cette saison prolifique fut aussi éreintante et après six mois d’une saison d’intense activité je vais essayer de profiter un peu de la basse saison pour partager mon temps plus équitablement entre le travail et la vie privée. Étant amené, pour des raisons familiales et professionnelles, à me déplacer souvent d’ici le début d’année prochaine, je vous livre ici un calendrier prévisionnel des périodes d’ouverture de la vente directe sur l’exploitation. La vente sur internet restera ouverte en permanence mais la préparation et l’envoi des colis pourra être légèrement retardée selon ce calendrier. Pensez à anticiper vos achats. La bonne nouvelle c’est qu’il y a du miel ! L’hydromel reviendra rapidement.

 

Ouverture de la vente directe :

- Du 11 novembre au 18 novembre

- Du 26 novembre au 28 novembre

- Du 2 décembre au 9 décembre

- Du 21 décembre au 23 décembre

- Sous réserve : du 27 au 29 décembre

 

 

Petit rappel sur le miel Isola Bella : chaque colis est accompagné d’un message explicatif concernant la spécificité de ce miel de bruyère et les contraintes liées à sa conservation. Ce miel est susceptible de fermenter s’il est stocké à une température supérieure à 16°c, c’est un fait naturel contre lequel il n’existe d’autre parade que la pasteurisation (un remède pire que le mal). Les situations chaudes sont de plus en plus fréquentes en hiver comme en été, veillez à bien surveiller votre miel, en le plaçant faute de solution plus satisfaisante au réfrigérateur. Toute coulure le long d’un pot ou pschitt à l’ouverture est le signe d’une fermentation, le miel reste intégralement consommable mais il faut alors absolument le réserver au frais. Le sortir seulement pour la période de dégustation permet d’en retrouver la texture et les qualités gustatives.